TNT : Conventions signées !

Publié le par edma

Le 20 juillet, notre cher régulateur préféré (le CSA), a publié sur son site (ici) les conventions qu’il a signées, la veille, avec les nouvelles chaînes de la TNT.

Une convention, c’est un peu un cahier des charges : je t’autorise à émettre, mais toi en échange tu prends des engagements (de production, de quotas…). C’est donc une négo au cas par cas.

 

Il faut savoir qu’en France la ressource de fréquences (rare, donc chère) n’est pas vendu, mais concédée gratuitement en échange de cette fameuse convention. En Angleterre, et dans beaucoup d’autre pays, les fréquences radio ou télé sont vendues aux enchères (comme les licences 3G - UMTS). Ainsi il y a quelques années Thames Télévision (Benny Hill par exemple) qui diffusait sur Londres n’a pas réussi à racheter sa fréquence et a fermé alors que la société se portait très bien. En France, imaginez un peu si Bouygues perdait la fréquence de TF1 !

 

Donc, les conventions des chaînes sont très intéressantes car c’est un peu un carnet de bord qui fixe un cap, même si beaucoup de choses passionnantes sont dans des annexes ou des avenants que le CSA ne publie pas (y a une limite à la transparence, non mais !).

 

Petit tour d’horizon… A ma connaissance, pour toutes ces chaînes la publicité est fixée à 6 minutes par heure en moyenne et pas plus de 12 minutes en heure glissante (par exemple entre 19h50 et 20h50).

 

 Le CSA tiens aussi beaucoup au sous-titrage massif des émissions pour les sourds et malentendants (comme sur les chaînes britanniques où l’on voit s’afficher le sous-titrage en temps réel) et prévoit avec toutes de signer un avenant avant la fin de l’année. Je ne traiterais ici que des 4 nouvelles chaînes gratuites, mais sur le site du CSA vous pouvez aussi retrouver les chaînes payantes...

 

 I-TELE - Canal 16 

 

Je n’ai pas vu de grosses différences par rapport à la précédente convention. La convention est signé par Jean-Claude Paris, gérant de SESI la société (filiale de Canal +) qui gère i-Télé et bien sur Dominique Baudis (président du CSA)

 

 

 BFM TV - Canal 15 

 

L'éditeur est une société par actions simplifiée, dénommée BFM TV, au capital social de 37 000 €, immatriculée le 7 juin 2005.

 

Consacré à l'information, notamment à l'information économique et financière, offre un programme réactualisé en temps réel couvrant tous les domaines de l'actualité.


En outre, la programmation peut être complétée, le samedi et le dimanche, par des rediffusions d'événements d'anthologie du sport, durée quotidienne maximum 3 heures 30 (entre 6 heures et 22 heures). La durée totale de ces programmes ne peut excéder 10 % du temps d'antenne hebdomadaire.

 

Une grille de programmes figure à titre indicatif à l'annexe 2 de la présente convention. (Ndlr : Pas mis en ligne bien sur)

 

L'éditeur ne diffuse pas plus de deux heures de téléachat par semaine. Les produits ou services présentés sont exclusivement consacrés au tourisme et aux nouvelles technologies.

 

La convention est signé Alain Weill pour BFM TV (Ndlr : par ailleurs président de NextRadio) et Dominique Baudis (président du CSA).

 

 

 JEUNESSE TV (Gulliver) - Canal 18 

 

L’éditeur est une société par actions simplifiée, dénommée JEUNESSE TV, au capital social de 39 000 €, immatriculée le 21 février 2001.


La programmation est destinée aux enfants de 6 à 14 ans et a leurs parents et vise à favoriser le lien entre les générations. L'éditeur propose des programmes diversifiés de divertissement et d'éveil, dans le respect de la sensibilité des enfants et tenant compte de leur rythme scolaire.
Compte tenu du public auquel s'adresse le service, l'éditeur veille tout particulièrement dans ses programmes à diffuser les soirées du mardi, vendredi et samedi des programmes pouvant être partagés entre les parents et les enfants.


L'offre de programme est diversifiée en termes de contenu et de genres (dessins animés, documentaires, magazines, émissions de plateau). En outre l'éditeur s'engage :


- à réserver au moins 42 % de son temps d'antenne à des oeuvres d'animation d'expression originale française ;


- à réserver au moins 15 % de son temps d'antenne aux programmes de découverte (magazines, jeux, documentaires) et notamment pendant toute la durée des périodes de vacances scolaires. Cependant, pendant les deux premières années à compter du 1er janvier suivant la date du début effectif des émissions, la part de ces programmes, hors périodes de vacances scolaires, est d'au moins 10 %. En outre, l'éditeur diffusera des émissions de sensibilisation à l'environnement ;


- à diffuser un programme destiné aux parents chaque jour d'école.



Le programme est diffusé de 6 h 30 à 23 heures.  Au maximum 52 films par an.


Le renvoi vers des services de communications électroniques surtaxés est interdit de 6 h 30 à 20 heures. L'éditeur s'engage à diffuser les campagnes d'information sanitaire émanant d'organismes publics dès lors qu'elles sont adaptées au jeune public ; en particulier, il diffuse gratuitement les campagnes d'information nutritionnelle.

 

Cette chaîne dont France Télévisions est actionnaire pour 1/3 est détenu pour le reste par Lagardère Active, la convention est signé par Claude-Yves Robin président de Jeunesse Tv et du pôle jeunesse (dont Canal J) et bien sur Dominique Baudis (président du CSA).

 


 EUROPE 2 TV (ex iMCM) - Canal 17 

 

L'éditeur est une société anonyme, dénommée MCM, au capital social de 1 606 500 €.

 

L'éditeur propose une programmation musicale destinée au grand public.


Au moins 75 % du temps d'antenne sont consacrés à des programmes musicaux sous toutes leurs formes.


L'éditeur offre des programmes musicaux diversifiés, notamment des vidéomusiques, des divertissements, des émissions d'actualité musicale, des documentaires ainsi que des magazines et assure la diffusion d'un minimum de 52 (concerts) programmes de spectacles vivants par an.


Aux heures de grande écoute, au moins 50 % de la part de la musique interprétée, comprenant les vidéomusiques, les concerts, les émissions de variété et toute prestation d'un artiste, sont d'expression française. Au moins 30 % de cette proportion (Ndlr: des 50 %) sont consacrés à de nouveaux talents.


La programmation est ouverte aux différents genres musicaux et acteurs de l'industrie musicale. L'éditeur s'engage à conduire une politique favorable à la diversité des producteurs musicaux  par une représentation équitable du secteur de la production. Cette diversité doit être particulièrement respectée aux heures de grande écoute. En outre, l'éditeur s'engage à diffuser au moins 450 titres différents par semaine et au moins 3 000 titres différents chaque année.

Au maximum 52 films par an.

La convention est signé par Christophe SABOT (président de MCM) et Dominique Baudis pour le CSA.

Publié dans Ancien Blog

Commenter cet article

ALEX 16/09/2005 20:57

Bonjour,

Pourrait tu nous donner de plus amples informations concernant les dates de début de ces quatres nouvelles chaînes. Moi j'ai entendu dire que se serait octobre et novembre mais je n'en suis pas tout à fait sûr.
Merci.